Fertilisation azotée sur cultures d'hiver

Les flux rss du siteImprimer la page

Calculs de doses et Plan Prévisionnel de Fumure azotée

Pensez-y avant la fin de l’hiver !

Pour chaque parcelle ou groupe de parcelle homogène, il faut noter la dose prévue d'azote à apporter par type de fertilisant.

Cette dose sera calculée précisément pour les parcelles avec un apport de plus de 50 unités d'azote par hectare.

Pour les principales cultures, la nouvelle méthode de calcul fait référence au bilan de masses.

On tient compte des objectifs moyens de rendement et des besoins des cultures, puis des différentes fournitures d'azote du sol, dont les reliquats en sortie d'hiver (sur la base de son analyse ou d'un référentiel).

Des doses pivot sont préconisées sur prairies, et des doses plafonds dans d'autres cas particuliers.

Minéralisation de l'azote du sol, arrière-effets du précédent cultural, des retournements de prairies et des apports antérieurs d'effluents, reliquats d'azote et stade de développement du couvert en sortie d'hiver

Tout cela fait appel à des références arrêtées par le Préfet de Région, qu'il faut utiliser à bon escient.

Mesurer les fournitures du sol

Pour calculer et enregistrer la dose prévue d’azote dans votre Plan Prévisionnel de Fumure (PPF) des cultures annuelles, il est indispensable de disposer d’une estimation du stock d’azote minéral disponible dans le sol à la sortie de l’hiver et utilisable par les plantes : c'est le poste reliquats azotés.

À défaut d’une mesure spécifique sur la parcelle (par prélèvement tarière ou quad), des valeurs moyennes sont à votre disposition en fonction de votre situation (d'après la synthèse de résultats d'analyses reçus du LANO).

La moyenne départementale calculée à partir de 1092 échantillons de terre analysés par le LANO est de 34 unités pour 90 cm et 23 unités pour 60 cm de sol.

Calculer la juste dose

Il faudra tenir compte de ces valeurs reliquats pour ajuster la dose totale d’azote à apporter et préserver ainsi ses objectifs de rendements.

D’un point de vue économique, apporter la juste dose sera toujours rentable et ce quelque soit le coût de l’unité d’azote ou prix de vente du blé.

Une sous-fertilisation azotée est systématiquement synonyme de perte de rendement.

Une sur-fertilisation ne se traduira pas automatiquement par une augmentation du rendement ou de la teneur en protéine pour un blé.

Tous les ilôts culturaux situés en zone vulnérable doivent faire l’objet d’un calcul de dose bilan, qu’il faudra reporter sur le plan prévisionnel de fumure (PPF).

 

Fractionner pour mieux piloter

Pour optimiser l’efficacité de l’azote, il faut fractionner la dose totale en deux ou trois passages en suivant le stade des plantes.

Exemple :
Cas des céréales semées avant le 25 octobre 2014 : au 15 mars elles devaient recevoir la dose bilan - 40/60 unités. Le solde était apporté au stade Epi 1 cm pour l’orge, entre 2 nœuds et dernière feuille pour les blés et triticales.
Pour les colzas : la dose bilan - 40 fin février – début mars. Le solde de 40 unités devait être apporté juste avant floraison.


RAPPEL

Comment corriger la valeur des reliquats

En cas de pluviométrie abondante entre la période des prélèvements de sols et la date d'ouverture du bilan prévisionnel de fumure azotée ?

Les résultats d'analyse de la parcelle ou les valeurs par défaut servent de référence à retenir en l'absence de pluviométrie importante avec lame drainante en mars - avril.

Dans le cas contraire, l'arrêté préfectoral régional prévoit que ces valeurs pourront être corrigées à la baisse, selon la pluviométrie entre la période des prélèvements du sol et la date d'ouverture du bilan de fertilisation (début mars).

Extrait de l'arrêté régional bas normand "référentiel fertilisation" du 29/11/2013 : Méthode proposée par défaut. L'agriculteur a aussi la possibilité de retenir les conseils en phase avec "les abaques et tables d'ajustement" publiées par le COMIFER.

  1. A partir du résultat retenu d'analyse de reliquat, calculer si nécessaire la perte par drainage en multipliant la valeur du reliquat sortie hiver par le coefficient du tableau ci-après (selon profondeur retenue pour mesure du reliquat).

  2. Correction possible : Soustraire 15 points au coefficient ci-dessous pour les sols argileux (A) ou ajouter 20 points pour les sols sableux

OFFRE DE SERVICES


Liberté : Je pilote en toute autonomie

  • Vous pilotez avec Mes p@rcelles votre plan de fertilisation, votre cahier d’épandage, votre registre phyto.
  • Vous recevez 1 flash conseil « Azote » annuel.
  • Vous éditez vos documents réglementaires disponibles en ligne.

Contacter un conseiller


Accompagné : Je veux un conseil personnalisé

Vous bénéficiez de 2 visites Conseil annuelles.
Vous pilotez votre plan de fertilisation, votre cahier d’épandage, votre registre phyto.
Vous recevez 1 flash conseil « Azote » annuel.
Vous éditez vos documents réglementaires disponibles en ligne.

Contacter un conseiller


Offre Clé en main : Je délègue !

  • Vous notez vos interventions sur un carnet de plaine papier. Un conseiller spécialisé réalise pour vous sur Mes p@rcelles votre plan de fertilisation, votre cahier d’épandage et votre registre phyto.
  • Vous bénéficiez de 2 visites Conseil annuelles. Vous recevez 1 flash conseil « Azote » annuel.
  • Nous éditons vos documents réglementaires.

Contacter un conseiller


Fertinéo - analyses de reliquats N

Prélèvement d’échantillons sur la parcelle par quad.
3 Analyses de reliquats sur
3 horizons et conseil de fertilisation.

Contacter un conseiller


Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

TELECHARGER


Fiches de calcul et d'enregistrement
(PPF et CEP obligatoires en Zone Vulnérable, modèles à imprimer autant de fois que vous avez de parcelles)


Textes réglementaires

Actualités

Agenda

Le 02 juillet 2017

Briouze

Le 04 juillet 2017

Vernix

Le 04 juillet 2017

Montabot