Elevage des génisses laitières

Les flux rss du siteImprimer la page

Coût et maîtrise de charges en production laitière

Coût et maîtrise de charges en production laitière

Pratiques d'affouragement des jeunes génisses

Sur la phase 0-6 mois, l’objectif est d’obtenir un ruminant valorisant au mieux les fourrages et les concentrés en respectant des objectifs de croissance précis. Ceci doit être réalisé au moindre coût tout en simplifiant le travail.

Afin d’atteindre 30 % du poids vif adulte à 6 mois, la croissance sur cette phase doit être de 900 g/jour.

Simplifier l'allaitement des génisses

L'allaitement des veaux est une astreinte exigeante en travail et surveillance. C'est pourquoi, les éleveurs recherchent des pratiques simplifiées tout en préservant les mêmes niveaux de croissance et de santé.

Des techniques éprouvées en stations expérimentales du Grand Ouest sont aujourd'hui disponibles pour répondre concrètement aux besoins : réduire le temps de travail ou simplifier la gestion de l'atelier.

La technique des 6 repas par semaine
est intéressante pour commercialiser plus de lait ou si le prix de la poudre de lait est élevé. Ainsi, dès 15 jours, un seul repas est distribué 6 jours sur 7, et les objectifs de croissance sont atteints au sevrage à 8 semaines (quand les veaux consomment plus de 2 kg de concentrés), tandis que l'on peut économiser 130 L de lait, le temps nécessaire pour assurer 50 repas. Mais, attention, cela n'enlève pas l'intérêt de surveiller les veaux deux fois par jour !

La distribution de lait fermenté
permet des croissances identiques et une réduction de moitié du temps de travail vis à vis des 14 repas classiques par semaine (et réduction des diarrhées au passage). Attention cependant d'utiliser les clés de réussite : une bonne préparation du mélange avec ferments pour assurer la prédigestion du lait, utiliser un bac avec une tétine adaptée par veau, et des lots d'animaux relativement homogènes (aux écarts d'âge inférieurs à 3 semaines pour éviter une compétition à la tétine)

De son côté, le plan d'allaitement constant ne réduit pas forcément le temps de travail, mais il facilite le remplacement par simplification du régime : 3 litres de lait quel que soit l'âge du veau. Les expérimentations menées à la station de Mauron (56) ont montré des croissances équivalentes au régime classique, au bout de 8 semaines, si ce n'est que les veaux consomment un peu plus rapidement les concentrés mis à disposition en complément du foin et de l'eau.

En savoir + :

Pratiques d’allaitement simplifié des génisses laitières (CA Pays de Loire)

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Alençon / Plaines - Auge

Région Perche

Perrine MORIS

Conseillère d'entreprise - Lait

Tél : 02 33 85 34 45

Région Bocage

Florent BRIONNE

Responsable de la Région Bocage

Tél : 02 33 62 28 83

Publications

  • Un premier bilan des analyses de deux additifs proposés aux éleveurs. Associés à de l’urée, ils augmentent leur valeur azotée.

  • En Normandie, les systèmes en grandes cultures en AB sont méconnus et très peu représentés, alors que les grandes cultures sont une production majeure de la...

  • Après 3 années de baisse, l’année 2016 est marquée par un rebond du nombre d’installations. La conjoncture ne s’est pas améliorée mais les montants de reprise...

  • Par cette initiative, la Chambre régionale et les Chambres départementales d’agriculture souhaitent mieux informer sur les idées qu’elles défendent et les...

  • La Normandie sort la tête de l’eau.

    Analyse et résultats par filière et élément de l'agriculture normande.

     

Toutes les publications

Agenda

Le 30 novembre 2017

Coulimer

Le 07 décembre 2017

la Chapelle Biche

Du 20 novembre au 24 novembre 2017