Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités

Actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

MAEC : Des engagements rémunérés encore possibles en 2018 pour plus d’herbe

La Chambre d’agriculture de l’Orne propose des Mesures Agro-Environnementales (MAEC) aux agriculteurs désirant plus d’herbe dans leur système fourrager.

Sur 5 petites régions agricoles animées par la Chambre d’agriculture de l’Orne, des contrats environnementaux de 5 ans peuvent encore être engagés avec l’Etat et la Région.

Pour les céréaliers spécialisés (avec moins de 10 UGB), des mesures indemnisent la réduction des traitements phytos et une diversité d’assolement.

Des candidats en polyculture élevage, peuvent choisir une MAEC pour une évolution vers un système fourrager herbager. Au plus tard en 3° année du contrat, il s’agit d’atteindre les objectifs en termes de part d’herbe et maïs dans l’assolement, et d’achats annuels d’aliments concentrés à l’extérieur. Il faut également limiter progressivement les "doses moyennes de traitements phytosanitaires appliquées sur les terres arables (cultures, y compris les prairies temporaires de moins de 5 ans ET de plus de 5 ans), ce vis-à-vis de moyennes par territoire. Les premiers candidats en 2015 et 2016 ont réussi en réintroduisant des prairies de qualité, en adaptant le choix et les doses des produits phytos utilisés.

Pour les éleveurs spécialisés

Avec moins de 33 % de cultures non fourragères et moins de 75 % d’herbe dans la SAU"2018", étudiez l’intérêt d’un contrat visant un minimum de 75 % d’herbe dans la SAU et un maximum de 12% de maïs consommé dans la SFP, au plus tard en 2020 (3° année). En contrepartie, l’indemnité versée pendant 5 ans est plafonnée à 12000 € /an (multipliés par le nombre d’associés de Gaec).

Pour les polyculteurs-éleveurs

Si vous avez entre 33 et 70 % de cultures non fourragères et moins de 35% d’herbe dans la SAU"2018", vous pouvez alors opter pour la mesure qui demande un minimum de 35 % d’herbe dans la SAU et un maximum de 18 % de maïs consommé dans la SFP, ce au plus tard en 2020 (Aide PAC alors plafonnée à 9 000 € x 5 ans, avec transparence des Gaec).

La Chambre d’agriculture, votre interlocuteur privilégié

Si vous êtes intéressés, informez-vous sur la page "MAEC dans l’Orne" (dispositif 2017-2018 ; cahiers des charges et outils pratiques). Le cadrage financier devrait être confirmé après le 15 mars 2018.

Vous pouvez contacter gratuitement la Chambre d’agriculture, pour réfléchir à un éventuel engagement avant le 15 mai 2018.

Contact

Rémi PELLETIER - Tél. 02 33 31 49 52
remi.pelletier@remove-this.orne.chambagri.fr